Communiqué : Journée des Franco-Ontariens 2017

Le Centre francophone de Thunder Bay reçoit les élèves des écoles francophones et d’immersion de la ville pour célébrer la Journée des Franco-Ontariens

Thunder Bay – Lundi, la Coopérative du regroupement des organismes francophones de Thunder Bay (ROFTB Inc.) a accueilli près de mille membres de la communauté francophone et francophile de la ville au 234, rue Van Norman à l’occasion de la Journée des Franco-Ontariens.

Grâce à un partenariat entre la Coopérative du ROFTB Inc. et le Conseil scolaire de district catholique des Aurores boréales, les élèves de l’École secondaire catholique de La Vérendrye, de l’École catholique Franco Supérieur et des écoles d’immersion de la ville ont assisté à une cérémonie de lever du drapeau franco-ontarien et un concert du groupe de pop-rock Raffy. « Recevoir autant de jeunes francophones et francophiles révèle la richesse de notre communauté du Nord-Ouest de l’Ontario, » a déclaré Claudette Gleeson, présidente de la Coopérative du ROFTB Inc. « Devenue discrète, la francophonie de Thunder Bay se réaffirme. C’est un plaisir de pouvoir partager notre héritage et fêter notre drapeau franco-ontarien pour la quarante-deuxième année. »

En marge des festivités, le Centre francophone de Thunder Bay a ouvert ses portes au grand public. De 14h30 à 20h, les visiteurs ont notamment profité de l’occasion pour rencontrer les employés des groupes membres et locataires de la Coopérative du ROFTB Inc. et redécouvrir l’histoire de la francophonie ontarienne au travers de deux expositions bilingues créées par le Club canadien-français de Thunder Bay.

Récemment inauguré, le 234 rue Van Norman rassemble les bureaux de six organismes œuvrant pour les francophones dans des domaines incluant l’alphabétisation, l’aide à la navigation dans le système de santé, la lutte contre les violences faites aux femmes, l’aide à l’immigration et le développement des communautés francophones. Le Centre francophone offre également une multitude d’opportunités de rassemblement pour les membres de la communauté, en ce qu’il devient rapidement un point de repère pour les individus et groupes francophones locaux. En plus des activités de socialisation organisées sur place, trois salles de rencontres dotées d’équipements à la pointe de la modernité mises à la disposition des particuliers comme des professionnels permettent une convergence de moyens et de services ainsi qu’une plus grande collaboration entre les acteurs de la vie communautaire. Pour Claudette Gleeson, « le Centre francophone représente la grande joie des francophones de contribuer au rayonnement de la communauté, au développement d’une région plus forte et qui s’épanouit. »

;